Manuscrits

 

A la loupe !

 A la loupe !

 

La bibliothèque de Reims est une des bibliothèques municipales les plus riches de France.

Elle conserve plus de 3000 manuscrits du VIIème siècle à nos jours.

800 manuscrits du Moyen Âge

Ils proviennent des confiscations opérées à la Révolution auprès des établissements ecclésiastiques de la ville :

  • le chapitre de la cathédrale de Reims, lieu du sacre des rois.

  • les abbayes Saint-Remi, Saint-Nicaise et Saint-Denis.

Parmi ces manuscrits médiévaux figure un ensemble de 51 manuscrits carolingiens du IXème siècle.
Ils sont consultables en ligne et dans leur intégralité sur le site Europeana regia

reebok in reebok chaussures delhi chaussures delhi reebok in chaussures in vn0m8wNO

CcFr

Catalogue Collectif de France

 

Lancer une recherche sur les catalogues de manuscrits de la bibliotheque municipale de Reims

zoku ultraknit trainers classics reebok gum blanche runner steel 0Nnmv8w

Pour en savoir plus !

Ms 7

Evangiles de Saint-Thierry, dits d’Hincmar

Reims, deuxième moitié du IXème siècle

Folio 15v-16
BM Reims, Ms. 7
Folio 21v-22
BM Reims, Ms. 7

Le manuscrit est parvenu jusqu’à nous par le biais des saisies révolutionnaires, avec la confiscation des bibliothèques des abbayes. Comme leur nom l’indique, ces évangiles proviennent du monastère Saint-Thierry (rattaché à l'abbaye Saint-Remi en 1777) fondé au début du VIème siècle dans les environs de Reims, par Thierry, un disciple de saint Remi.
Ce monastère a bénéficié, pour toute la seconde moitié du IXème siècle, des libéralités de l’archevêque de Reims Hincmar (806-882). Parmi ces dons, composés principalement de livres liturgiques, il y a notamment ce manuscrit. Il témoigne d’une période faste de l’enluminure carolingienne rémoise, sous l’épiscopat d’Hincmar.

Ces évangiles nous sont malheureusement parvenus mutilés : seuls subsistent du décor original les tables des canons1, le portrait de saint Matthieu (la seule représentation des quatre évangélistes à avoir subsisté dans ce manuscrit), et quelques initiales ornées dessinées à l’encre brune.

 

Ms 255

Evangéliaire slavon en caractères cyrilliques. XIème siècle.

Epistolier-évangéliaire slavon en caractères glagolitiques. 1395.

Pages 18-19
BM Reism, Ms. 255
Pages 46-47
BM Reims, Ms. 255

Manuscrit le plus célèbre de la bibliothèque, il est porteur d’une forte charge symbolique. Il fait l’objet d’une légende tenace selon laquelle l’évangeliaire slavon a appartenu à la reine Anne de Kiev, qui l’aurait rapporté en France au XIème siècle.
Ce manuscrit a été offert en cadeau à la cathédrale de Reims la veille de Pâques 1574 par le cardinal de Lorraine, archevêque de Reims de 1538 à sa mort. Ce bibiophile fit en effet des dons prestigieux à la cathédrale.

Selon une tradition très plausible, les rois de France prêtaient serment sur cet évangéliaire. Le cérémonial du sacre fait une allusion directe à un recueil d’évangiles pour les serments de l’Ordre du Saint-Esprit et de Saint-Louis. L’inventaire du mobilier de la cathédrale datant du 4 janvier 1790 mentionne également "un texte d’evangiles, à deux caracteres, servant pour le sacre". Cela est d’autant plus crédible que la reliure, avant 1793, était richement ornée d’un Christ contenant une relique de la Vraie Croix. L’évangéliaire aurait donc servi pour les serments du sacre à partir d’Henri III, premier roi sacré après l’arrivée du manuscrit en 1574.

 
reebok in reebok chaussures delhi chaussures delhi reebok in chaussures in vn0m8wNO

Pour en savoir plus sur ce manuscrit

Ms 993

Le livre des Propriétés des choses

Début du XVème siècle, avant 1415

Le paon, folio 159r
reebok in reebok chaussures delhi chaussures delhi reebok in chaussures in vn0m8wNOBM Reims, Ms 993

Ce manuscrit richement enluminé comporte la traduction par Jean Corbechon d’un texte écrit en latin au XIIIème siècle, De proprietatibus rerum de Barthélémy l’Anglais. Ce texte fut traduit en français au XIVème siècle, à la demande de Charles V roi de France de 1364 à 1380. Cette vaste somme encyclopédique connut beaucoup de succès.

L'exemplaire conservé à la bibliothèque municipale de Reims fut acquis par le duc Jean de Berry en 1415 à Paris, auprès du libraire Regnault du Montet. Il comporte de très belles vignettes enluminées, notamment une suite remarquable de 38 portraits d’oiseaux.

Ms 1321

Pomponius Mela. Cosmographie ; Ethicus. Cosmographie ; Itinéraire dit d’Antonin

Début du XVème siècle

Fol. 12
BM Reims, Ms. 1321

Ce recueil de textes de géographie a été copié en 1417 à Constance, pour le Cardinal Guillaume Fillastre (1348-1428), pré-humaniste et prélat bibliophile.

Guillaume Fillastre fut membre et doyen du chapitre de la cathédrale avant d’être élevé au titre de cardinal (1411), puis de légat pontifical (1418). Il a exercé un rôle décisif dans la résolution du grand Schisme d’Occident, au concile de Constance (1414-1418), lequel a permis une circulation des idées et des textes sans précédent depuis la fin de la période antique et est considéré, à ce titre, comme un des grands marchés aux livres de la première Renaissance.ii npc à lacets baskets reebok cuir OPX80NnwkZ

Depuis Rome, Florence ou Constance, et grâce à un réseau dense de contacts dans toute l’Europe savante, Guillaume Fillastre a pu réunir une importante collection de manuscrits qu’il a destinés pour la plupart au chapitre de Reims.  Alors qu’il siégeait au concile de Constance (1414-1418), il se fit copier des livres, qu'il fit ensuite envoyer à la bibliothèque du chapitre de Reims.

Ce manuscrit compte deux très belles pages enluminées, qui portent toutes deux les armes du donateur. La seconde représente, dans le O majuscule du début du texte, une mappemonde entourée d’anges et renfermant la carte des trois continents alors connus.

Ms 233

Missale plenarium, ad usum ecclesiae Beatae Mariae Parisiensis

XVème siècle

Fol. 18v-19
BM Reims, Ms. 233

Ce missel, à l’usage de Notre-Dame de Paris, faisait partie de la bibliothèque du chapitre cathédral de Reims et a rejoint les collections de la bibliothèque municipale de Reims par le biais des saisies révolutionnaires.

Des enluminures à pleine page ornent ce manuscrit, notamment une représentation de la Crucifixion.

Ms 1335

Quinte-Curce. Vie d’Alexandre

Traduite par Vasque de Lucène. 2ème moitié du XVèmechaussure running chaussure running reebok femme uJF1Kc5Tl3 siècle (vers 1468)

Fol. 1
BM Reims, Ms. 1335
Fol. 74v-75
BM Reims, Ms. 1335

Ce manuscrit provient de la bibliothèque du Collège des Jésuites de Reims, fermé en 1762, lors de la dissolution de l’ordre par le Parlement de Paris. L’ex-libris manuscrit en latin « Collegii remensis soc Jesu Catalogo insciptus » témoigne de cette provenance.

Cet ouvrage est décoré d’une façon somptueuse, de miniatures à histoires décrivant les hauts faits de la vie d’Alexandre le Grand. Le texte est la traduction française de Quinte-Curce, rédigée par Vasque de Lucène à la demande du duc de Bourgogne, Charles le Téméraire.
Les scènes représentées font preuve d’un grand réalisme, et introduisent une certaine profondeur de champ.

Manuscrit de Paul Fort

 
La cathédrale de Reims
Poème autographe signé Paul Fort
Vente Ader Nordmann, 21 mars 2013
BM Reims, fonds Paul Fort

À 6 ans à peine, la vie éloigne Paul Fort de Reims, où il est né en 1872 : ses parents déménagent à Paris, où il poursuit ses études et s’engage sur la voie du théâtre et de la littérature.

Mais il n’oublie pas sa ville natale, et chante la cathédrale de son enfance, plaçant sa naissance presque au pied de Notre-Dame de Reims :

« Devant elle, près du “Lion d’Or”, je naquis. – Enfant, les yeux encor brouillés de paradis, je la rêvais. »

Ms 2855

Le "Cahier bleu" de Georges Bataille

Début du XXème siècle

[Cahier bleu ]
Manuscrit de Georges Bataille
BM Reims, Ms 2855

En 2016, la bibliothèque a accquis un cahier d'écolier à la couverture bleue contenant notamment Le Mystère du spectre de la cathédrale Notre-Dame de Rheimsreebok in reebok chaussures delhi chaussures delhi reebok in chaussures in vn0m8wNO, première version d'un texte publié en 1918 par G. Bataille, sur la cathédrale de Reims et son martyre durant la Première Guerre mondiale.

Ce manuscrit, ainsi que la correspondance et la photographie qui l’accompagnent, sont intimement liés à l’histoire personnelle de Georges Bataille, qui a passé sa jeunesse à Reims, où ses parents s’étaient installés, et qui doit la quitter en août 1914, du fait des bombardements et de l’avancée des Allemands.

C’est un document émouvant et intime écrit par un écrivain majeur du 20ème siècle, alors à l’aube d’une grande carrière, et qui illustre - de façon littéraire – le terrible destin de la ville de Reims durant la Première guerre.